29 octobre - Signature de 4 protocoles de financement - Intervention de M. Jean-Pierre Vidon, Ambassadeur de France en République du Congo


Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations de la société civile congolaise,
Monsieur le Représentant de France Volontaires en République du Congo,
Chers amis,

Je suis heureux de me trouver parmi vous, aujourd’hui, pour la signature des protocoles de financement de quatre nouveaux projets sur le Fonds d’Appui aux Sociétés Civiles du Sud, d’autant plus heureux que ces projets sont liés à la thématique relevant de la conférence Paris Climat 2015.

Comme vous le savez, la France va accueillir et présider la COP21 du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisque cette conférence doit aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. Ce nouvel accord international sur le climat doit être applicable à tous les pays dans l’objectif de limiter à 2 degrés le réchauffement climatique par rapport à l’ère préindustrielle.

Le Congo participera bien entendu à cette conférence et y présentera sa contribution nationale, notamment avec une prévision de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’environ 48% en 2025. C’est dire si chaque pays mais aussi, chaque citoyen, doit se sentir concerné par l’avenir de la planète et par ce que tout un chacun lèguera aux générations futures.

Vous avez déposé quatre projets visant à lutter contre le réchauffement climatique et qui s’inscrivent en cohérence avec les objectifs de développement durable. Ils touchent respectivement :
-  pour l’Observatoire Congolais du Droit de l’Environnement, le transfert de techniques culturales en savane aux petits abatteurs des espaces forestiers du département de la Bouenza,
-  pour l’Association pour le Développement des Actions Sociales et Solidaires, la création de vergers dans la zone de Nkayi,
-  pour l’Ecole Spéciale de Brazzaville, l’installation d’un système d’accumulation d’énergie,
-  pour l’Association des Scouts et Guides du Congo, la sensibilisation des populations de Djoumouna et des villages voisins aux enjeux du changement climatique.

Quatre projets différents, innovants et participatifs mais qui ont pour point commun de sensibiliser les citoyens au respect de l’environnement et à la maîtrise énergétique.

Le montant total de ces quatre projets s’élève à 13 500 € et sera financé sur le fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud qui permet une intervention rapide au profit des populations les plus vulnérables. J’ajoute qu’en complément aux huit projets instruits depuis 2013 pour un montant total de 268 000 €, l’Ambassade de France a financé quatre sessions de formation de représentants d’ONG et d’associations pour renforcer la structuration de la société civile en faisant du transfert de compétences, notamment sur le cycle complet d’un projet.

Enfin, je voudrais remercier l’opérateur France Volontaires et son représentant M. Licius Karenzo, pour avoir engagé une réflexion, tant avec les volontaires placés sous sa responsabilité, qu’avec les représentants de la société civile congolais, sur les thématiques liées au climat. Comme je vous le disais il est essentiel que chaque citoyen, jeune ou moins jeune, se sente concerné pour préserver l’environnement et à terme la vie sur terre.

Je vous remercie.

Dernière modification : 30/10/2015

Haut de page