Aide publique au développement : l’’effort français en 2009

JPEG - 30 ko

 

Le Comité d’’assistance et de développement (CAD) de l’’OCDE a publié, le 14 avril 2010, les chiffres de l’’Aide Publique au développement (APD) de ses membres. Le CAD est la principale instance chargée, à l’’OCDE, des questions relatives à la coopération avec les pays en développement.

S’’agissant de l’’APD française, la France est passée d’’un effort d’’APD de 7,56 milliards d’’euros en 2008 à 8,92 milliards d’’euros en 2009, soit un ratio de 0,46 % de son revenu national brut (RNB) en 2009 contre 0,39 % l’’année précédente.

La France est, avec une contribution de 12 431 millions de dollars (8,92 milliards d’’euros), le deuxième bailleur mondial en volume d’’APD nette. Elle se situe derrière les Etats-Unis (28 665 millions de dollars) mais devant l’’Allemagne (11 982 millions de dollars), le Royaume Uni (11 505 millions de dollars), le Japon (9 480 millions de dollars).

La hausse de l’’APD française en 2009 s’’explique par :

1. l’’augmentation de notre aide multilatérale qui est passée de 3,1Mds en 2008 à 4,0Mds d’’euros en 2009. Cela est dû à :

- la hausse des prêts FMI (+ 558 millions d’’euros) ; Ils s’’élevaient à 28 millions en 2008 et sont d’’un montant de 586 millions en 2009. Il s’’agit des prêts très concessionnels accordés par la France à la facilité du FMI en faveur des pays les plus pauvres, qui ont connu un décaissement important en 2009 dans le cadre de la réponse à la crise.
- la hausse de nos contributions à l’’UE (+ 330 millions d’euros).
- la hausse de nos contributions à la Banque mondiale (+ 75 millions d’euros).

2. L’’augmentation de notre aide bilatérale qui est passée de 4,5 milliards d’’euros en 2008 à 4,9 milliards d’’euros en 2009. Elle s’’explique par l’’importance des traitements de dette accordés en 2009, pour un montant passé de 666 millions d’’euros en 2008 à 1 123 millions d’’euros en 2009.

L’annulation de la dette de la République du Congo vis à vis de la France constituera une augmentation substantielle de l’APD bilatérale française en 2010.

La politique française et européenne pour le développement sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

voir aussi : Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) et annulations successives de la dette congolaise à l’’égard de la France

Dernière modification : 29/04/2010

Haut de page