Appui à la gestion administrative et financière

Depuis août 2006, le projet « amélioration de la gestion administrative et financière » occupe une place originale au sein des actions de coopération militaire en s’inscrivant dans l’appui à la bonne gouvernance promue par les institutions internationales. Son objectif est de structurer durablement l’administration des forces armées et de la gendarmerie nationale par une action à la fois sur les corps de troupe, les structures intermédiaires et les directions centrales du ministère et la direction générale de l’administration et des finances en particulier.

La rédaction des textes règlementaires nécessaires à l’organisation de l’administration en générale tient naturellement une place importante dans ce projet. C’est l’aboutissement du travail de réflexion, d’organisation et de mise en place des procédures administratives qui régissent le fonctionnement du ministère. Ce travail est régulièrement complété par des sessions d’information et d’instruction dans les différents états-majors, directions et dans les zones militaires de défense hors de Brazzaville. En outre, chaque année, quatre stages de 8 semaines de formation pour les sous-officiers en charge de la comptabilité et des ressources humaines sont organisés et conduits par des sous-officiers français à l’occasion de missions temporaires.

Le chef de projet est aussi à l’origine de la création d’un calculateur autonome de décompte de la solde. Par ses conseils, il a permis le développement de cet outil indispensable à la maitrise de la masse salariale du ministère. Grâce à ce calculateur de solde, la défense congolaise est à la pointe des administrations de l’Etat dans son aptitude à maitriser ses effectifs et les rémunérations et charges sociales induites. Le ministère de la défense est donc techniquement en mesure de gagner son autonomie vis-à-vis de ceux de la fonction publique et des finances dans ce domaine, et être pleinement responsable de la maitrise des dépenses en personnel.

Depuis juin 2017, la mise en place récente d’une structure appropriée d’évaluation et de surveillance de l’activité administrative, chargée de la vérification des comptes ainsi que de la surveillance administrative et technique de l’ensemble des formations représente une avancée primordiale afin de pérenniser les acquis de cette importante réforme. Elle permettra la consolidation et la généralisation de la réforme.

La condition du militaire et le volet social constituent le dernier axe principal de travail du chef de projet. Sous son impulsion, la direction générale de l’administration et des finances a mené les réflexions nécessaires pour identifier les besoins et y répondre concrètement. Les textes fondamentaux ont été rédigés et leur adoption et leur mise en œuvre constituent désormais la poursuite de ce dossier.

Dernière modification : 20/09/2017

Haut de page