Cérémonie en mémoire du gendarme Jacques Birault, tué à la Case de Gaulle en 1999

En ce mois de février, la gendarmerie rend hommage à celles et ceux qui, dans ses rangs, ont payé de leur vie l’accomplissement de leur devoir.

JPEG

Dans ce contexte, l’Ambassadeur de France a rendu hommage ce mardi 19 février, au maréchal des logis-chef de Gendarmerie Jacques Birault tué lors d’une attaque le 21 janvier 1999 alors qu’il assurait la protection de la Case de Gaulle. Madame la Maire de la Commune de Bacongo, Madame Simone Loubienga avait tenu à assister à cette cérémonie.

JPEG

Après l’évocation de la mémoire de Jacques Birault, par l’Attaché de sécurité intérieure, l’Ambassadeur a prononcé un hommage aux gendarmes morts pour la France, rappelant notamment la mémoire du Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, décédé par sacrifice lors de la prise d’otage de Trèbes du 24 mars 2018. Il a associé, à cet hommage, les forces de police à l’action de la gendarmerie sur le territoire national comme à l’étranger, dans le cadre des mesures de protection des français et des emprises diplomatiques face à la menace terroriste. S’en est suivi un dépôt de gerbe et une minute de silence.

Dernière modification : 20/02/2019

Haut de page