Culture et loisirs

Le ministère de la Culture conduit la politique de sauvegarde, de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel, favorise la création des œuvres de l’art et de l’esprit et le développement des pratiques et des enseignements artistiques. Il participe à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement concernant les technologies, les supports et les réseaux utilisés dans le domaine des médias.

JPEG

Les chiffres clefs de la culture en 2017 :

  • 44 000 immeubles protégés au titre de monuments historiques (dont 100 monuments nationaux gérés par le Centre des Monuments Nationaux)
  • 844 sites patrimoniaux « remarquables »
  • 9 millions de visiteurs des monuments historiques
  • 2,5 milliards d’Euros de chiffre d’affaires, c’est le poids économique de l’édition en France
  • En matière de livres, 44 180 nouveautés ont été publiées en 2015, un signe fort de la diversité éditoriale
  • 556 librairies ont reçu le label « librairie de référence »

2017 : une excellente année pour le cinéma français

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen s’est félicite des excellents résultats du cinéma français en salle en 2017. Pour la quatrième année consécutive la fréquentation des salles de cinéma franchit les 200 millions ; 209 millions de tickets vendus, soit le troisième plus haut niveau depuis 50 ans et très au-dessus de la moyenne des dix dernières années (205 millions).

La fréquentation en France demeure en 2017, de loin la plus élevée d’Europe. Par ailleurs, la part de marché des films français s’améliore en 2017 et s’élève à 37.4 % (soit la meilleure performance depuis trois ans), avec 78 millions d’entrées.

La ministre de la Culture se réjouit tout particulièrement que 17 films d’initiative française aient rassemblé chacun plus de 1 million de spectateurs, soulignant à nouveau la vigueur et la richesse de la création cinématographique française, qui contribue à l’excellence et au rayonnement de notre pays partout dans le monde, comme les chiffres relatifs à l’exportation devraient le confirmer dans les prochains jours

Plusieurs films d’auteur, ainsi que plusieurs premiers films, sélectionnés ou primés dans les principaux festivals, notamment le festival de Cannes, ont rencontré un large public. La part de marché des films qui ne sont ni français, ni américains, progresse également de 15% pour s’élever à près de 30 millions d’entrées, ce qui est le signe d’une très grande ouverture du marché français à la diversité des cinémas du monde.
Ces résultats confirment la place particulière que tient le cinéma dans la vie des Français, et soulignent la performance d’un système de soutien public original, fondé sur la solidarité financière au sein de la filière et l’incitation au réinvestissement dans la création.

Stratégie Pluriannuelle en faveur du patrimoine

Donner un nouvel élan à la politique de l’État en matière de patrimoine : telle est l’ambition affirmée de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui a présenté, le 17 novembre 2017, sa stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine. Celle-ci répond à un « objectif » : « se donner le temps pour les mettre en œuvre et offrir de la visibilité aux acteurs ».

« Nous avons en France une chance immense, [celle] d’avoir un patrimoine abondant, qui constelle notre territoire. [C’est] une chance pour les citoyens (un levier d’émancipation et un motif de fierté) et une chance pour les territoires (un exceptionnel facteur d’attractivité) », a-t-elle souligné.

Dans le cadre d’une politique culturelle tournée vers la « proximité », dont le patrimoine est l’un des « piliers », la ministre de la Culture a identifié quatre défis pour le patrimoine : le restaurer, le valoriser, le transmettre et faire avancer l’Europe.

1er défi : restaurer le patrimoine

Le budget dédié à l’entretien et à la restauration du patrimoine augmentera de 5% en 2018 pour être porté à 326 millions d’euros. Il sera sanctuarisé pendant la durée du quinquennat. Un fonds spécifique de 15 M€ sera créé dès 2018 pour les petites communes, pour les aider à restaurer le patrimoine fragilisé qu’elles abritent.

  • Lancement d’une plateforme participative pour permettre aux citoyens de signaler des monuments en péril. Cette plateforme accompagnera la mission que le président de la République a confié à Stéphane Bern.
  • Création d’un tirage spécial du Loto pour le patrimoine proposé par dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017 ;
  • Simplification des démarches des propriétaires de patrimoine protégé.

2e défi : valoriser le patrimoine

  • Revitalisation des centres-villes anciens : le gouvernement a lancé cette automne une expérimentation dans 17 villes. Objectif : faire de la restauration patrimoniale un levier d’attractivité et de dynamisme économique ;
  • Création d’une marque "Patrimoine de France" pour rassembler derrière une même bannière la multitude de labels qui identifient le patrimoine aujourd’hui
  • Le ministère va faire évoluer le rôle des Architectes des Bâtiments de France : renforcer le conseil et la pédagogie en amont pour mieux répondre aux enjeux du développement durable et accélérer la délivrance des autorisations.
  • 3e défi : transmettre le patrimoine
  • Création d’une plateforme numérique pour promouvoir les métiers du patrimoine et les formations pour y parvenir ;
  • Lever les freins à l’apprentissage dans les métiers du patrimoine : nous y travaillerons dans le cadre de la réforme de l’apprentissage portée par le gouvernement ;
  • Sensibiliser nos enfants aux enjeux et à la diversité du patrimoine, gardien de notre mémoire, pour lutter contre ceux qui tentent de simplifier ou de détourner le passé ;
  • Développement des partenariats entre les écoles et les sites patrimoniaux à proximité pour favoriser les sorties et les activités culturelles des élèves ;

4e défi : faire avancer l’Europe

  • Création d’un "Grand Tour" du patrimoine pour inviter les citoyens français et européens à voyager sur des itinéraires communs ;
  • Projet d’un Erasmus de la culture et proposition de lancement d’un projet-pilote autour des métiers du patrimoine en 2018.

La culture en fête

Fête de l’internet, Journées du patrimoine (fin septembre), Fête de la musique (le 21 juin), Lire en fête, Semaine de la science, sont autant de manifestations culturelles et récréatives que les Français aiment partager.

Leur succès est chaque année renouvelé. Les Journées du patrimoine ouvrent à la visite des monuments historiques (ministères, ambassades, entreprises, banques) qui sont d’ordinaire fermés au public. La Semaine de la science a pour objectif d’informer de l’évolution de la science et ses implications pour la société. Événement axé sur le thème du livre et de la lecture, Lire en fête organise des rencontres avec des écrivains, des ateliers d’écriture, des concours de nouvelles et fait découvrir les métiers du livre. Enfin la Fête de l’internet sensibilise le public aux enjeux de la société de l’information.

JPEG

Dernière modification : 24/01/2018

Haut de page