D. de Villepin visite la Mairie de Brazzaville et rend hommage aux anciens combattants

A la suite de la conférence donnée la veille à l’Institut Français du Congo (IFC) pour la commémoration du 77ème anniversaire de la proclamation de Brazzaville comme capitale de la France libre, la délégation française composée de l’ancien Premier ministre français M. Dominique de Villepin, du président du Groupe de Liaison Afrique-Europe M. Michel Terrot et de l’ancien député français François Loncle, s’est rendue ce vendredi 27 octobre, en présence de l’Ambassadeur de France, M. Bertrand Cochery, à la Mairie de Brazzaville, au Square De Gaulle puis à la Case de Gaulle.

A la Mairie, M. Dominique de Villepin a assuré le nouveau maire de Brazzaville, M. Christian Roger Okemba, qu’il pouvait compter sur l’engagement de la France, comme celle-ci l’avait fait avec la République du Congo lorsqu’elle traversait des temps difficiles, faisant référence à l’appel du Général De Gaulle à s’unir face au nazisme durant la Seconde Guerre mondiale. Le maire a annoncé que le général Charles De Gaulle et le sergent Malamine Camara, d’origine sénégalaise et fidèle compagnon de Pierre Savorgnan De Brazza, seront élevés au rang de citoyen d’honneur de la ville de Brazzaville.

La délégation s’est ensuite rendue au Square De Gaulle afin de rendre hommage au chef de la France libre. La Marseillaise et la Congolaise ont été jouées après que l’ancien Premier ministre ait déposé une gerbe de fleurs. La délégation française, l’Ambassadeur de France et son homologue allemand, M. Klaus Peter Schick, ont ensuite salué les invités, les anciens combattants, les veuves et le haut commandement militaire congolais.

Puis une cérémonie a eu lieu à la Case de Gaulle afin de rendre hommage à Dieudonné Balossa, ancien président de l’Association des Amis de la Case de Gaulle, décédé récemment, et afin de saluer son nouveau président, le colonel Félix Mouzabakani, ancien combattant, chef d’état-major adjoint des Forces armées congolaises et ministre de l’Intérieur sous Marien Ngouabi.

M. Dominique de Villepin a ensuite pris la parole devant les nombreux invités présents. Son discours était tourné vers l’avenir : il fallait aujourd’hui « tourner une nouvelle page ensemble », en favorisant la coopération franco-congolaise à travers l’innovation et la formation.

Dernière modification : 30/10/2017

Haut de page