L’Ambassade de France en République du Congo rend hommage à Aurlus Mabélé

Figure de la rumba congolaise, Aurlus MABELE, est décédé du Coronavirus à Paris le 19 mars 2020, à l’âge de 67 ans.

Né en 1953 à Brazzaville, Aurélien Miatsonama, plus connu sous le nom d’Aurlus Mabélé, a passé son enfance dans le quartier cosmopolite de Poto-Poto, avant de fonder, dans les années 80, le groupe Loketo, en compagnie du guitariste Diblo Dibala.
En plus de 26 ans de carrière et plus 10 millions d’albums vendus dans le monde, Aurlus Mabélé s’est imposé sur la scène du soukouss et aura contribué à faire connaître cette variante plus rapide et plus moderne de la rumba congolaise des années 50- 60, grâce à l’apport de sons synthétiques et de boîtes à rythmes. Aurlus Mabélé y apportera même, dans les années 1990, une touche antillaise, ce qui lui vaudra un certain succès aux Antilles, à l’instar d’un autre groupe congolais : Les Bantous de la Capitale.

De santé fragile depuis un AVC il y a une quinzaine d’années, l’artiste congolais avait sorti son dernier album en 2004 (« ça va se savoir »).
L’Ambassade de France présente ses condoléances à la famille de l’artiste et s’associe à la douleur de tous les amoureux de la musique congolaise.

Dernière modification : 23/03/2020

Haut de page