L’IFC a rendu hommage à Maître Djim.

Ce samedi 3 novembre, l’Institut français a organisé, en partenariat avec l’Association Mum’fuma Gâ Mbongui et le Cercle Culturel Sony Labou Tansi, une soirée en hommage à Jean Banzouzi alias Maître Djim, pour commémorer l’anniversaire de sa disparition. Chanteur, danseur, chorégraphe, griot et percussionniste, il a participé au rayonnement de la culture congolaise sur tous les continents. Membre du Ballet National pendant 26 ans et reconnu pour avoir transmis son savoir à de nombreux jeunes artistes, Maitre Djim s’est éteint le 3 novembre 2017.

JPEG

Après son discours d’introduction, Alexandre Mikouiza, plus connu sous le nom de Muleck a demandé aux 500 personnes présentes d’observer une minute de silence.

JPEG

La soirée a debuté avec un conte et la projection d’un film hommage à Maître Djim dans le hall de l’IFC. Par la suite, le Ballet Louzolo, Les Fantastiques, L’heure a sonné, Les Tambours du Congo, la Compagnie Musée, Musée d’Art, Echos de Brazza, Tourbillon Sonore et Mfouambila se sont succédés sur la scène de la salle Savorgnan pour une animation musicale.

Dernière modification : 08/11/2018

Haut de page