La France fait don de matériel de pointe à l’Hôpital Central des Armées

Dans le cadre du projet Santé et au nom de l’Ambassadeur de France Jean-François Valette, le Colonel Bertrand de Reboul, attaché de Défense et chef de la mission de coopération de Défense en République du Congo, a remis au médecin général de Brigade Pascal Ibata, Directeur central, une aide matérielle directe de la France au Service de santé des Forces armées congolaises et de la gendarmerie le 28 mars 2012.

Ce don, d’un montant de 9 178 358 FCFA (14 000 €), est constitué d’un automate de mesure des gaz du sang et de ses consommables.

JPEG

Destiné au laboratoire de l’Hôpital Central des Armées (HCA) « Pierre Mobengo » de Brazzaville, cet équipement technique, dont ne disposait pas jusqu’à présent l’hôpital, va désormais permettre une analyse pointue des prélèvements sanguins des blessés et patients.

Les médecins pourront ainsi effectuer un diagnostic poussé des malades qui permettra par la suite une prise en charge plus adaptée.

L’automate va bénéficier à l’ensemble des malades hospitalisés dans les services médicochirurgicaux de l’HCA, permettant aussi de faire le bilan d’un blessé polytraumatisé sévère, d’en assurer son suivi en réanimation ou la surveillance du patient en phase postopératoire.

L’appareil offert par la France est un instrument de pointe qui permet de doser le « potentiel hydrogène (pH) » du sang chez les malades ou blessés. Techniquement, il assure le contrôle de l’état d’équilibre des ions H+ chez les patients, équilibre qui fait agir des systèmes tampons physiologiques complexes. La mesure des « gaz du sang » permet ainsi d’évaluer les différents paramètres de l’équilibre acido-basique et d’en rechercher les dysfonctionnements (acidose ou alcalose) lors de troubles des fonctions métaboliques viscérales ou de la fonction respiratoire.

L’appareil mesure la pression artérielle en oxygène et la saturation, la pression artérielle de gaz carbonique et d’autres paramètres comme le Na++ (ion sodium), le K+ (ion potassium), le Cl- (ion chlore) ou encore l’hématocrite (Hct).

Dernière modification : 05/04/2012

Haut de page