La France, le Congo et l’Allemagne commémorent la victoire du 08 mai 1945 à Brazzaville

Afin de commémorer le 75e anniversaire de la Victoire des armées françaises et alliées et la fin de la Seconde Guerre Mondiale, une cérémonie a eu lieu, en format restreint, le vendredi 8 mai à 11h00 à l’Ecole militaire préparatoire Général Leclerc (EMPGL) de Brazzaville.

Compte-tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures de confinement, une brève cérémonie s’est déroulée en présence des Ambassadeurs de France et d’Allemagne en République du Congo, François BARATEAU et Klaus Peter SCHICK, du Chef d’Etat-Major général des Forces armées congolaises représentant le Ministre de la Défense nationale, le Général Guy Blanchard OKOÏ, de l’Attaché de Défense et de l’Attaché de Sécurité intérieure près l’Ambassade de France, du Commandant de l’EMPGL et des coopérants militaires français.

JPEG

Pour cette année, malgré l’absence du public, des anciens combattants et des élèves, l’émotion et la solennité étaient au rendez-vous, alors que tous avaient aussi en mémoire l’absence du Colonel Pierre OBOU décédé récemment, haute figure de serviteur de l’Etat, si attaché à vanter les amitiés franco-congolaises, le rayonnement du Congo et son lien indéfectible avec les Anciens enfants de troupe, dont il figurait parmi les aînés les plus emblématiques.

Un message de circonstance a été lu par le Capitaine de Frégate Gilles AUBRY, coopérant militaire français conseiller du Chef d’Etat-major de la Marine pour le projet Action de l’Etat en mer et dans les eaux continentales. Il a rendu un hommage appuyé « à tous ces combattants, Français et Africains, à tous ces Résistants. A ces héros, et en particulier à ceux partis de Brazzaville, capitale de la France libre. » qui ont permis la victoire du 8 mai 1945.

JPEG

Des gerbes de fleurs ont été déposées par les Ambassadeurs de France et d’Allemagne en République du Congo, le Chef d’Etat-Major général des Forces armées congolaises représentant le Ministre de la Défense, le Maire par intérim de Brazzaville et l’Office national des anciens Combattants et Victimes de Guerre au pied de la stèle du Général Philippe LECLERC de HAUTECLOCQUE, avant que ne retentissent, après une minute de silence, la sonnerie aux morts et les hymnes nationaux français et congolais, en mémoire du sacrifice consentis par tous les Anciens combattants.

JPEG

Dernière modification : 11/05/2020

Haut de page