La coopération française au Congo fait le bilan de 2013

Mardi 21 janvier a eu lieu la traditionnelle conférence de presse portant sur le bilan 2013 de la coopération française au Congo. L’occasion de revenir en détail sur les actions des différents services concernés de l’Ambassade.

Images de la conférence de presse sur le bilan 2013 de la coopération française


Marquée par ailleurs par la vitalité des échanges commerciaux entre la France et le Congo, l’année 2013 a confirmé le dynamisme de la coopération française au Congo.

Qu’entend-on par coopération française ?

La coopération française englobe l’ensemble des engagements financiers et techniques de la France au Congo. Cette coopération touche un large ensemble de thématiques : santé, développement, environnement mais aussi sécurité et défense, culture, enseignement ou encore infrastructures.

Combien la France a-t-elle engagé au Congo en 2013 ?

En 2013, la France a engagé un total de 6,2 milliards de FCFA, soit environ 9,5 millions d’euros, provenant en grande partie de prêts de l’Agence française de développement (AFD).

L’AFD est en effet impliquée, dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D), dans de vastes projets d’infrastructures, à l’instar, à Brazzaville, de l’aménagement de la route de la Corniche, de la réhabilitation de collecteurs d’eaux pluviales ou encore l’extension et la modernisation du Port autonome de Pointe-Noire, pour lequel l’AFD a accordé un prêt de 19 milliards de FCFA.

JPEG
Vue aérienne du nouveau terminal à conteneurs du Port autonome de Pointe-Noire

Comment la France s’engage-t-elle en faveur des populations ?

En dehors des projets de l’AFD, qui touchent à l’environnement urbain des populations, l’Ambassade de France s’engage par le biais du Fonds d’appui aux Sociétés civiles du Sud (SCS). Anciennement appelé Fonds social de développement (FSD), le SCS a pour objectif de répondre concrètement à des problématiques de lutte contre la pauvreté et d’aide à la bonne gouvernance en cofinançant des microprojets de développement initiés par les populations et portés par la société civile congolaise.
La nouvelle enveloppe du SCS est de 400 000 €, soit plus de 260 millions de FCFA sur la période de 2013 à 2016.

JPEG
Des élèves de l’École spéciale, un établissement pour jeunes en difficulté

D’autres questions ?

Vous trouverez toutes les informations dans le document ci-dessous !

PDF - 350.2 ko
Dossier de presse - Bilan 2013 de la coopération française au Congo
(PDF - 350.2 ko)

Dernière modification : 24/01/2014

Haut de page