Lancement du projet PARSA en faveur du développement de l’Agriculture

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Monsieur Paul Valentin NGOBO et l’Ambassadeur de France au Congo, S.E. Monsieur François BARATEAU, ont précédé ce jeudi 18 novembre au lancement des activités du Projet d’appui à la relance du secteur Agricole (PARSA) porté par l’Agence française de Développement (AFD) et mis en œuvre par le Ministère l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) pour une durée de quatre années.

D’un montant de 8 M € en don, soit environ 5,2 milliards de FCFA, ce projet est financé dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé en 2014 entre la France et la République du Congo. Le C2D est un outil qui permet de reconvertir la dette de certains pays. Concrètement, à chaque échéance remboursée, l’AFD reverse au Congo la somme correspondante sous forme de don et à destination de programme de développement ou de lutte contre la pauvreté.

En soutenant le développement de l’agriculture péri-urbaine ainsi que la relance de la culture du cacao dans les régions propices à son développement, le projet PARSA vise d’une part à accroitre la résilience alimentaire du Congo ainsi que d’autre part à accompagner le développement de son économie tout en participant à sa diversification.

Malgré les potentialités et les atouts considérables dont dispose le Congo avec son climat et ses vastes terres arables qui représentent à elles seules un tiers du territoire, la production agricole en République du Congo ne parvient pas à satisfaire la demande nationale dont le déficit de l’offre est couvert par le recours aux importations massives des denrées alimentaires.

Face à cette situation, le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le rappelle : « la politique nationale de développement socio-économique met aujourd’hui l’accent sur le développement de l’agriculture afin d’améliorer les revenus des populations, de diversifier l’économie et de réduire les importations, et donc d’accroitre la souveraineté alimentaire du pays ».

C’est pourquoi, au regard de l’enjeu majeur que revêt le développement de l’agriculture au Congo, l’Equipe France entend appuyer cette haute priorité portée le Congo.

Ainsi, le projet PARSA permettra concrètement de soutenir la structuration du secteur maraicher et l’amélioration de l’approvisionnement alimentaire à Brazzaville, tout en accompagnant la relance de la filière cacao dans les Départements de la Likouala, de la Sangha et dans la partie nord des deux Cuvettes.

Les activités promues par le projet s’inscrivent dans une perspective de développement durable et dans le respect des enjeux environnementaux (préservation des espaces forestiers et de la biodiversité, promotion de l’agriculture biologique ou raisonnée) et sociaux (soutien aux exploitations familiales, mesures spécifiques à l’intention des populations autochtones, des femmes et des jeunes).

Alors que le nouveau Plan national de Développement est en cours de production, et connaissant la volonté du Congo de promouvoir le développement du secteur agricole comme levier de développement, l’Ambassadeur de France Au Congo, S.E. François BARATEAU a insisté sur l’engagement de l’Equipe France à contribuer et à demeurer solidaire avec le peuple congolais sur les problématiques relatives à son développement ainsi qu’en faveur de son autosuffisance alimentaire  : « la diversification de l’économie à travers le développement du secteur agricole est un défi à relever au moment où le Congo est en train d’élaborer son nouveau Plan national de développement. A cet effet, je voudrais vous exprimer toute ma disponibilité et celle des équipes de l’Agence française de Développement (AFD) à œuvrer à vos côtés pour conjuguer nos efforts  ».

Pour sa part, le Coordonnateur du projet, Monsieur Ambroise LOUFOUMA, cadre du MAEP, a présenté les objectifs, ainsi que les activités du projet visant à assurer l’amélioration de la souveraineté alimentaire et la valorisation du secteur agricole auprès des jeunes. En rappelant la multitude et la diversité des parties prenantes impliquées ainsi que l’étendue du territoire concerné par le projet, il a insisté sur l’ampleur des bénéfices sociaux, environnementaux et économiques qui seront ainsi générés au cours des prochaines années par le biais du Projet PARSA.

Une fois de plus, la mise en œuvre de ce projet traduit toute la volonté de l’Equipe France d’accompagner la République du Congo dans l’amélioration durable des conditions de vie des populations congolaises./.

Allocution de l’Ambassadeur de France au Congo :

PDF - 385.7 ko
Discours de l’Ambassadeur - lancement du Projet PARSA - AFD
(PDF - 385.7 ko)

Dernière modification : 18/11/2021

Haut de page