Lancement officiel du Projet Paysage Forestier Nord Congo (PPFNC)

PNG
Jeudi 17 décembre 2020 à Brazzaville, la Ministre de l’Economie forestière, Rosalie MATONDO et l’Ambassadeur de France au Congo, S.E. François BARATEAU, ont procédé à la cérémonie de lancement officiel des activités du Projet Paysage Forestier Nord-Congo (PPFNC).

Financé à hauteur de 4,9 milliards de FCFA en don ( 7,5 M €) par l’AFD et le Fonds français pour l’Environnement mondial (FFEM), dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé entre Paris et Brazzaville, ce projet de 4 ans (et d’un coût global de 9,3 M€) est mis en œuvre par le Ministère de l’Economie forestière, avec l’appui de l’Agence française de Développement (AFD) et le Fonds français pour l’Environnement mondial (FFEM).

Quelques jours après la célébration du 5ème anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat (12 décembre 2015), ce projet s’inscrit dans la continuité du partenariat historique qui lie la France et la République du Congo en faveur d’une gestion responsable des écosystèmes forestiers et l’amélioration des conditions de vie des populations qui en dépendent.

La Ministre de l’Economie forestière a souligné l’engagement stratégique et le partenariat inédit entre son Ministère, le secteur privé et la société civile, pour promouvoir un aménagement forestier durable et encourager une approche inclusive du développement local, afin de préserver les richesses naturelles du Nord du pays.

A moins d’une année de la COP 26 de Glasgow et du Congrès mondial de la Nature de l’IUCN à Marseille, l’Ambassadeur de France a insisté sur « l’importance que représentait cette détermination à protéger le patrimoine commun de l’humanité dont font partie les écosystèmes forestiers du Nord-Congo  ». Grâce à ces actions, la République du Congo et la France poursuivent de grandes ambitions :

- « appuyer les communautés locales et les populations autochtones des départements de la Cuvette-Ouest, de la Likouala et de la Sangha, pour développer des itinéraires de production agricole à la fois plus rentables et plus respectueux de l’environnement  ;
- accompagner les sociétés forestières à proposer des mécanismes de partage des bénéfices, viables et équitables  ;
- améliorer notre connaissance des peuplements forestiers grâce aux travaux menés par le CIRAD ;
- soutenir les efforts de la lutte anti-braconnage au sein des concessions forestières, dans un cadre tripartite mobilisant l’Administration, les gestionnaires forestiers et l’ONG WCS ».

Pour sa part, le Coordonnateur du PPFNC a présenté les objectifs, ainsi que les activités du projet visant à assurer le maintien du continuum écologique et la préservation de la diversité biologique. En rappelant la multitude et la diversité des parties prenantes impliquées, ainsi que l’étendue du territoire concerné par le projet, il a insisté sur l’ampleur des bénéfices sociaux, environnementaux et économiques qui seront ainsi générés au cours des prochaines années./.

Dernière modification : 22/12/2020

Haut de page