Le monde fascinant de Robert Combas

Créateur de la figuration libre, dans les années 80, peintre reconnu sur la scène internationale, Robert Combas a choisi Pointe-Noire et le Centre culturel français pour effectuer ses premiers pas sur le continent africain. Une occasion unique de découvrir l’univers de cet artiste aux multiples palettes.

Le peintre. L’exposition est constituée d’une série de grands Tie& Die en coton et en soie réalisés spécialement pour l’occasion et exprimant une certaine vision de l’Afrique. Œuvres très colorées, pop pour certaines, où l’on retrouve le trait noir caractéristique de l’artiste, ligne sinueuse et quasi-hypnotique dessinant des personnages comme autant d’esprits issus de quelque rite vaudou. Afrique intime flirtant avec les figures de Dubuffet et Cocteau, les masques, l’imagerie du Moyen-âge, les pochettes de disques du rock psychédélique ou les vases grecs.
Pendant le vernissage, l’exposition fut complétée en direct par trois grands papiers fixés sur les colonnes et les murs de la salle, et peints à l’acrylique noir.
L’ensemble dégage une impression complexe, mêlant monumentalité et spontanéité énergique.

JPEG

Le musicien. La musique rock a toujours tenu une grande place dans la vie et l’œuvre de Robert Combas. Il y a quelques mois, lui et l’artiste Lucas Mancione ont fondé le groupe Les Sans Pattes, donné plusieurs concerts et conçu des vidéos qui fonctionnent comme autant de saynètes d’un petit théâtre drôle et décalé, revisitant la variété et les attitudes rock (ces vidéos étaient présentées sur grand écran lors du vernissage). A Pointe-Noire, en prévision de la rétrospective que le MAC de Lyon lui consacrera en février prochain, Robert Combas et Lucas Mancione, associés au percussionniste congolais Gaël Manangou, ont présenté une performance juxtaposant musique, paroles et projection mouvante d’œuvres de l’artiste.
Toujours à la recherche de nouveaux langages, prenant à chaque fois des risques expressifs, Robert Combas s’engage, avec cette performance, sur une nouvelle piste en proposant une sorte de synthèse émouvante, proche d’une expérience d’art total, de son œuvre et de ses passions.

La manifestation, soutenue par les sociétés Total E&P Congo et Air France, s’inscrit dans le programme de résidences et d’expositions d’artistes africains, français et européens, émergents ou reconnus, lancé il y a trois ans par le CCF de Pointe-Noire autour de la question de la figuration.
Filmé par la réalisatrice Laure Malécot, le séjour de Robert Combas et Lucas Mancione au Congo fera l’objet d’un prochain documentaire.

CONTINENTS PSYCHEDELIQUES
Résidence de création, exposition et performance de Robert COMBAS au Centre Culturel Français de Pointe-Noire

Exposition du 21 sept au 22 oct 2011

Dernière modification : 30/09/2011

Haut de page