Les femmes à l’honneur à l’IFC

« Quelle beauté pour la femme noire ? », tel est le thème choisi par l’Institut français de Brazzaville pour célébrer le 8 mars, journée internationale des femmes.

Près de 2 000 personnes ont pu apprécier :

  • Les « coiffures mystérieuses et étranges coutures » de l’artiste Christophe Pavia, coiffeur et styliste coiffures extraordinaires pour plus de cent femmes ;
  • Le défilé de mode avec des robes en papier conçues avec du papier craft, d’anciennes cartes ou partitions portées par des modèles dont c’était le tout premier défilé ;
  • Les stands d’expositions de produits bio dans le hall avec des démonstrations, des soins, des massages ;
  • Le studio de photo éphémère sur le parvis avec le Collectif Ellili, sur le thème de l’égalité homme/femme proposé par la Délégation de l’Union européenne ;
  • La conférence « Peau noire, peau métisse, pas de panique pour votre beauté » animée par Mme Ibara-Leckassy Nonault, cosmétologue et maître de conférences à l’Institut supérieur Juventhéra Paris VIIIe qui a réuni plus de 250 personnes ;
  • La projection du film documentaire « Métisses à tout prix » d’Ana N’Diaye, avec l’aimable autorisation de Canal Plus qui s’est tenue devant une salle comble de 100 personnes ;
  • Le vernissage de l’exposition de l’« Association des femmes plasticiennes du Congo », créée par l’ancienne ministre Mme Emilienne Raoul, regroupant huit artistes de Brazzaville et de Pointe-Noire ;
  • Salle comble et très gros succès pour le premier concert des « Mamans du Congo », tout nouveau groupe mené par Gladys Samba (lire son portrait), après deux mois de création, avec Habit Mampila en première partie et Lydie Pongault, conseillère du Chef de l’Etat ainsi que Simone Loubienga, Maire de Bacongo, en marraines de l’évènement.

Dernière modification : 14/03/2018

Haut de page