Ouverture du Mois Rouch à Brazzaville

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la naissance de Jean Rouch, l’Institut français, à l’initiative de Raliatou Tamsir Niane-Cochery, dédie ce mois de février au père du cinéma-vérité à travers exposition, pièce de théâtre, films, conférences-débats et danse.

A cet effet, on notera les présences de Stéphane Mensah, danseur et chorégraphe sénégalais, David-Pierre Fila, réalisateur franco-congolais, Véronique Joo’Ainsenberg, responsable de la cinémathèque Afrique à l’Institut français de Paris, et Ana Lisa de Santana Afonso, représentante de l’Unesco au Congo.

Samedi 3 février, l’IFC a présenté une exposition intitulée Exposition Boulevard d’Afrique/Boulevard Jane et Jean Rouch, première activité du mois « Rouch ». Pour ce premier hommage associant Jean Rouch et son épouse, assistée de Nicolas Bissi, Raliatou Tamsir-Niane a mis en scène une lecture d’archives personnelles, accompagnée d’une performance du chorégraphe Stéphane Mensah et du peintre Jordy Kissy Moussa.

Après le vernissage, la pièce de théâtre « Bac ou Mariage », qu’elle a co-écrite avec Gérard Noyer en 1983, a été mise en scène par la directrice des Ateliers SAHM Bill Kouélany, et a été jouée par de jeunes artistes brazzavillois devant une salle comble.

Cette semaine seront projetés les films Moi, un Noir et La pyramide humaine de Jean Rouch les mardi 6 et mercredi 7 février à 18h30.

Samedi 10 à 19h se tiendra une conférence-débat autour du thème « Jean Rouch et le cinéma » après une projection du film Petit à petit de David-Pierre Fila, en hommage à Jean Rouch.

Dernière modification : 07/02/2018

Haut de page