Premier concours de chorales à l’IFC !

L’Institut Français du Congo (IFC), en partenariat avec l’Ambassade d’Allemagne, le Ministère de la Culture et des arts, Trace Gospel et Airtel Congo a organisé avec la collaboration de Ghislain Pambou, chef du Chœur Credo, son premier concours de chorales.

Du 3 au 7 juillet, vingt et une chorales se sont présentées devant un jury international composé de professionnels venus d’Allemagne (Pr. Ernst Becher), du Bénin (Hilaire Tchouwang), du Cameroun (Serge N’tcha Mpo), du Congo (Ghislain Pambou) et de France (Dominique Georges Pinet).

Suite au tirage au sort des dates et horaires de passage qui s’est tenu le 12 juin en présence de Mme Mireille Opa, Directrice des Arts et des Lettres, de M. Bertrand Cochery, Ambassadeur de France au Congo et de M. Klaus Peter Schick, Ambassadeur d’Allemagne au Congo, il y a eu trois soirées d’auditions.

Ont participé lors de la première soirée les chorales Centre Mokondo, Groupe Théâtral Kimbanguiste, Monseigneur Michel Thiriez, Le Rosaire, Langues de feu, Angelus et La voix des anges ; lors de la deuxième soirée les chorales les Ainés, Les messagers du Seigneur, Kisito, Saint Pie X, Echo du désert, Chœur Ryktum et Immaculée Conception ; et la dernière avec les chorales les Salomons, Nkembo, Chozeba, Les Divins, Tanga Ni Tanga, Les Zola, Les Piroguiers du Congo.

Le répertoire comportait une musique imposée, un chant original Buala Na Beto, écrit par Ghislain Pambou, et deux chants libres.

Trois ensembles ont été primés :

  • 1er prix Airtel Trace Gospel : La chorale le Rosaire, la plus jeune chorale de la compétition.
  • 2ème prix : Groupe Théâtral Kimbanguiste, un chœur expérimenté.
  • 3ème prix : Immaculée Conception, un des seuls chœurs dirigé par une femme.

Le jury a été impressionné par la qualité de la technique de chant et par l’engagement des participants. La semaine de formation initialement prévue pour les lauréats a donc exceptionnellement été dispensée à toutes les chorales participantes.

Chaque année, un chef recevra une bourse pour une formation en France. Le 1er chef est Ghislain Pambou, qui sera accueilli en novembre pour un mois par le Chœur Accentus.

A l’issue de ces 4 jours de formation, le jeudi 12 juillet, l’IFC a organisé un concert de restitution.

Au total, 2000 personnes amoureuses du chant choral et 800 choristes auront participé à ce moment de partage musical.

Le soutien au chant choral s’inscrit dans la politique d’ouverture de l’IFC et de soutien aux arts congolais dans leur richesse et diversité. Quatre actions précédentes avaient déjà été menées par le passé : « Les chorales chantent Noel », « Les chorales chantent Pâques », « A la découverte des chorales Zéphyrins » et « Hommage aux grands compositeurs européens » à la Basilique Saint-Anne.

Dernière modification : 16/07/2018

Haut de page