Première de Cap Congo à l’IFC !

Samedi 15 septembre, la Compagnie Cap Congo a présenté, dans une salle Savorgnan comble, la création phare 2018 de l’IFC. Les spectateurs ont assisté à un spectacle de danse contemporaine de grande qualité, intitulé « Jazz et Vin de palme », éponyme du livre d’Emmanuel Dongala. Le Congo, sa rupture, ses crises, ses convulsions, son appétit de vivre, ses vices, ses rêves, ses fulgurances vibrent dans ce spectacle qui interroge, non sans humour, la condition de l’artiste.

JPEG

Espace de liberté intégrant paroles, danses, musiques et lumières, le projet unique qu’est Cap Congo a fait la part belle à la pluridisciplinarité et au talent des cinq danseurs : Juvhet Badinga, Vesna Mbelani, Maël Minkala, Karel Kouélany et Loïck Ngoukou.

JPEG

La Compagnie Cap Congo a été créée en octobre 2017 à la suite d’une formation de danse contemporaine donnée par Herman Diephuis à l’Institut Français du Congo. Formé à l’école de Maurice Béjart, il a travaillé avec Philippe Decouflé et Mathilde Monnier. Impressionné par le niveau, la puissance, l’émotion, la grâce et la créativité des danseurs, Herman a décidé de s’engager à leurs côtés sur une période d’un an afin de créer ensemble un spectacle, totalement original et congolais. L’auteur, qui vit aux Etats-Unis, a rencontré les danseurs lors d’un voyage à Brazzaville, il y a quelques mois, et leur a exprimé son soutien dans une vidéo projetée avant le spectacle. La Compagnie Cap Congo, c’est donc 100% Congo et 100% talent. A noter que le spectacle sera représenté, lors d’une tournée régionale, aux IF Pointe-Noire et Lubumbashi (RDC).

Dernière modification : 24/09/2018

Haut de page