Préparation à la riposte à une épidémie de maladie à virus Ebola : mission de la Croix-Rouge française à Brazzaville

Du 09 au 22 novembre 2019, deux membres de l’Equipe de Réponse aux Urgences (ERU) de la Croix-Rouge française (CRF) ont effectué une mission à Brazzaville, dans le cadre de la préparation à la riposte aux épidémies d’Ebola au CHU-Brazzaville et à l’Hôpital central des Armées (HCA).

SIMEX Ebola au CHU-B - JPEG

La mission s’est déroulée en trois phases :
- évaluation des deux sites hospitaliers du CHU-B et du HCA et de leurs capacités d’accueil et de prise en charge des cas suspects Ebola en cas d’épidémie à Brazzaville ;
- formation des personnels aux procédures de détection et d’isolement des cas suspects. Cette formation, organisée sur deux journées complètes, était axée sur la mise en œuvre des mesures de protection individuelles et collectives, dans le cadre d’un plan de riposte à la maladie à virus Ebola. Elle a ainsi visé le repérage des symptômes évocateurs de la maladie, la mise en place des procédures d’isolement des patients suspects et l’identification des personnes contacts du patient suspect ;
- exercice de simulation, à l’Hôpital central des Armées, le 21 novembre et au Centre hospitalier universitaire, le 22 novembre, permettant une mise en situation des équipes de santé.

SIMEX Ebola au CHU-B - JPEG

Cette mission s’inscrit dans l’approche de prévention et de contrôle des infections du système de santé développée par la CRF, afin de protéger les structures de santé susceptibles de recevoir des patients contaminés. A cet égard, la formation des personnels de santé et la mise en place de procédures de détection et d’isolement font partie des premières actions essentielles à conduire dans les centres de soins – notamment les hôpitaux – pour traiter et éviter la propagation de l’épidémie.

La mission a été l’occasion d’utiliser, pour la première fois en République du Congo, un nouveau dispositif appelé « tente d’isolement des cas suspects d’Ebola ». Ce dispositif permet d’éviter la contamination du personnel soignant et des autres personnes ayant été en contact avec le sujet contaminé. Ce dispositif, développé dans le cadre de la riposte à l’épidémie d’Ebola qui sévit à l’Est de la RDC (Nord-Kivu), a été financé par le « Centre de Crise et de Soutien » du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères.

SIMEX Ebola au CHU-B - JPEG

A noter enfin que cette mission s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le Ministère de la santé congolais et la Croix-Rouge française, soutenu par l’Ambassade de France à Brazzaville.

Dernière modification : 27/11/2019

Haut de page