L’Ambassade rencontre les ONG françaises intervenant au Congo

Le 9 novembre 2022, l’Ambassade de France a réuni en présentiel et à distance, l’ensemble des ONG françaises présentes ou intervenant au Congo. Cette rencontre s’est inscrite dans la nouvelle dynamique de dialogue entre l’Équipe France et la société civile française présente au Congo, initiée par l’Ambassade en février dernier.

L’instauration de cet espace d’échange répond à la volonté de la France, plusieurs fois exprimée et inscrite dans la loi de développement solidaire et de lutte contre les inégalités adoptée en 2021, d’accorder une place croissante à la collaboration avec la société civile.

En favorisant le partage d’expérience, la remontée d’informations du terrain et l’identification de préoccupations communes, ce cadre d’échange semestriel témoigne d’une relation de qualité entre l’Équipe France et les ONG et assure une meilleure coordination des actions déployées.

La réunion de ce jour portait sur le renforcement de la société civile congolaise, chaque acteur représenté travaillant en étroite collaboration avec un ou plusieurs partenaires locaux. L’Équipe France tout comme les ONG françaises sont en effet engagées en faveur du renforcement de la société civile congolaise afin qu’elle soit en capacité de porter des projets structurants, contribuant au développement durable du pays.

Au cours des échanges, des difficultés majeures ont été identifiées comme le manque de durabilité et d’autonomie financière des structures ou l’important turnover des équipes. Des solutions et bonnes pratiques ont également été mises en avant comme le travail au plus près des partenaires pour identifier au mieux et hiérarchiser les besoins. De même un accompagnement personnalisé, sorte de tutorat, avec un suivi de long terme a été envisagé comme outil de renforcement durable des associations locales.

Les ONG françaises ont toutes reconnu la montée en compétences de leurs partenaires, désormais capables de lever des fonds par eux-mêmes auprès des bailleurs internationaux, comme l’Ambassade de France à travers le fonds PISCCA.

A l’issue de la réunion de travail, les représentants des ONG ont été reçus à la Case de Gaulle, l’occasion de présenter à SEM. l’Ambassadeur les activités de chacun.

JPEG

Dernière modification : 10/11/2022

Haut de page