Secteur privé : appuyer l’’expansion des MUCODEC, premier réseau de micro-finance au Congo

Contexte

Le secteur bancaire congolais, restructuré après les difficultés des années 90, compte aujourd’’hui 5 banques commerciales mais son taux de pénétration atteint difficilement 5% et les actifs bancaires représentent à peine 10% du PIB. Comme dans le reste de la région, il présente une importante surliquidité [à laquelle contribuent notamment les normes conservatrice imposées par la Commission Bancaire d’’Afrique Centrale (COBAB)].

Créées en 1984, les Mutuelles Congolaises d’’Epargne et de Crédit (MUCODEC) constituent de loin le premier réseau de micro-finance congolais. Fin novembre 2008, elles représentaient 91% de l’’épargne et 94% des crédits accordés par les établissements de micro-finance du Congo. De très loin leader sur le secteur de la micro-finance, elles présentent des volumes de dépôts comparables à celui des banques commerciales.

L’appui constant du Centre International du Crédit Mutuel (CICM) explique en partie le niveau de professionnalisme et de dynamisme des MUCODEC. Pendant la guerre, le réseau MUCODEC a pu assurer au mieux la continuité de son activité, grâce notamment à un appui de la coopération française.

En 2007, l’’AFD a octroyé un premier crédit aux MUCODEC pour les accompagner dans leur stratégie de développement.

En 2010, l’’AFD a renouvelé son engagement auprès des MUCODEC en octroyant un nouveau concours d’’un montant égal au précédant. Parallèlement à ce financement, l’’AFD a apporté sa garantie à un prêt, d’’un montant équivalent en FCFA, octroyé par les MUCODEC à ACEP Cameroun, une structure également spécialisée dans la micro-finance.

Objectifs

L’’objectif des concours est de contribuer au développement économique du pays et à la lutte contre la pauvreté en accompagnant, dans la continuité, la croissance des activités et la consolidation du réseau de micro-finance des MUCODEC.

Descriptif du projet

Les prêts consentis par l’’AFD financent partiellement le programme d’’investissement immobilier des MUCODEC. Ils permettent notamment le financement de la réhabilitation et de la construction de plusieurs caisses locales à Brazzaville et Pointe-Noire, ainsi qu’en milieu rural.
Une partie des financements est également réservée à l’’acquisition d’’une expertise internationale, pour la mise aux standards internationaux de ses procédures de lutte contre la fraude.
La garantie octroyée au prêt des MUCODEC à ACEP Cameroun donne l’’opportunité aux MUCODEC avec une première opération à risque limité, de faire progresser les mécanismes de refinancement des institutions de micro-finance dans la région.

Impacts

Le réseau des MUCODEC compte aujourd’’hui près de 40 caisses locales (31 en 2006), plus de 200 000 sociétaires (160 000 en 2006) et atteint un niveau de professionnalisme élevé.
Il joue un rôle fondamental dans le système financier congolais en proposant des services financiers adaptés à des populations qui n’ont pas accès aux banques commerciales.
Le réseau des MUCODEC joue également un rôle essentiel, aux côtés des autres réseaux d’appui aux entreprises de petite taille, pour l’amélioration du climat des affaires au Congo en :
- participant au développement d’’activités génératrices de revenus et à l’auto-emploi
- encourageant les PME/PMI et les petits métiers à s’installer pour produire les biens et services les plus demandés

Date et montants

Démarrage : 2008
Financement : 2 prêts de 1,5M€ chacun, le deuxième assorti d’’une garantie ARIZ

 

Le site des MUCODEC

Dernière modification : 14/05/2010

Haut de page