Signature entre la France et le Congo de deux conventions de financement dans le domaine de la formation et l’employabilité des jeunes

Mercredi 8 juillet, l’Ambassadeur de France en République du Congo, François BARATEAU, a signé avec Calixte NGANONGO, Ministre des Finances et du Budget, et Lionel CAFFERINI, Directeur de l’Agence français de Développement (AFD) au Congo, deux conventions de financement visant à appuyer le gouvernement congolais dans la formation et l’employabilité des jeunes.

JPEG

La cérémonie officielle s’est déroulée en présence de Bruno Jean Richard ITOUA, Ministre de l’Enseignement supérieur, et Martin Parfait Aimé COUSSOUD MAVOUNGOU, Ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique.

D’un montant de 4,8 milliards de FCFA, soit 7,35 millions d’euros, ce soutien sera apporté en direction de la modernisation de l’enseignement supérieur, mais aussi au Fonds national d’Appui à l’Employabilité et à l’Apprentissage (FONEA).

JPEG

Le programme d’Appui à la modernisation de l’enseignement supérieur (AMES) a pour objectif de renforcer la formation des formateurs, financer des projets de recherche, valoriser le résultat de ces recherches, en particulier dans le domaine des bio-ressources (avec la création d’un centre multiservices dédié au sein de l’Université Marien Ngouabi), de favoriser les collaborations entre l’Université et les milieux professionnels et dynamiser le développement des partenariats entre l’université congolaise et les institutions françaises d’enseignement supérieur.
L’appui au FONEA cible particulièrement la formation des agents, la structuration d’un mécanisme pérenne de financement, au travers de la collecte de la taxe d’apprentissage, l’élaboration d’un système d’information pour la gestion des activités et à la mise en place d’outils de pilotage, de communication, de suivi et d’évaluation.

Dernière modification : 09/07/2020

Haut de page