Sommet des trois bassins forestiers tropicaux , à Brazzaville du 31 mai au 3 juin

Décideurs, scientifiques, partenaires et acteurs de la préservation de l’environnement et de la biodiversité terrestre se réuniront à Brazzaville entre le 31 mai et le 3 juin, autour des thématiques de la gestion durable des écosystèmes forestiers dans les trois grands bassins tropicaux de la planète : le Bassin du Congo, le Bassin Amazonien et celui du Bornéo-Mékong. Le Sommet des Trois Bassins Forestiers devrait ensuite se conclure avec l’adoption, par les chefs d’Etat concernés, d’un accord de coopération entre les pays des bassins forestiers tropicaux.

Les travaux du sommet seront donc focalisés sur la formulation et la validation des projets de déclaration et d’accord, tandis que les partages d’expériences, les échanges sur les résultats techniques et scientifiques, la réflexion thématique auront lieu en marge du sommet, à la faveur des diverses expositions et au cours d’événements parallèles.

LES APPUIS FRANÇAIS.


Si les agences des Nations unies se sont fortement impliquées dans l’organisation et la préparation des supports techniques du sommet, la France a de son côté consenti une participation financière à hauteur de 100 K€, au titre du projet FSP mobilisateur 2003-104 (Partenariat pour les forêts du bassin du Congo).
Cet appui français à l’organisation du sommet se structure selon trois axes :
• Appui à la mobilité des experts nationaux des pays de la COMIFAC (Commission des Forêts d’Afrique Centrale) pour leur participation aux travaux du sommet ;
• Mise à disposition pendant un mois d’un expert, en appui-conseil auprès du comité technique d’organisation du sommet ;
• Appui à la communication scientifique et technique au cours du sommet avec, en contrepoint, une promotion et une valorisation de l’expertise française.

Dans le cadre de ce troisième axe, les interventions françaises seront coordonnées par le CIRAD. Elles prévoient, à titre indicatif :
- la mise à disposition et l’installation d’une exposition sur les forêts tropicales ;
- la mise en place d’un espace FRANCE au sein du site d’exposition ;
- une provision financière pour appuyer la mise en place et la logistique d’une dizaine de stands de partenaires et/ou d’entreprises, à l’intérieur de l’espace FRANCE ;
- l’organisation de trois événements parallèles de portée scientifique et technique ;
- la fourniture de films et reportages pour la télévision nationale congolaise ;
- un appui à l’édition des actes du sommet .

DANS LE DROIT FIL DES OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT


Annoncé lors du Sommet d’Oslo, le 27 mai 2010, par le chef de l’état congolais, M. Sassou Nguesso, le Sommet des Trois Bassins Forestiers constitue le prolongement d’une première réunion des Chefs d’Etats des pays forestiers suscitée en septembre 2007 par l’Indonésie, lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York. Cette initiative avait alors donné lieu à la constitution d’un groupe de 11 pays forestiers tropicaux dit F-11.

La signature d’un accord de coopération, à l’issue du Sommet de Brazzaville, vise donc à donner une première traduction concrète à cette démarche de rapprochement politique, scientifique et technique entre les pays forestiers tropicaux. Elle s’inscrit pleinement dans le programme d’action pour la réduction de la pauvreté et pour le développement durable défini en septembre 2010 par les Nations Unies, lors du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Pour en savoir plus :
Les documents préparatoires (texte de déclaration et de l’accord de coopération ; documents techniques de référence, relatifs à état actuel des forêts dans les trois bassins) ont été mis en ligne et peuvent être consultés sur le site www.3bassinsforestiers.org/fr/.

Dernière modification : 24/05/2011

Haut de page