Travailler au Congo

Législation du travail

- Durée du travail : 40 heures dans le secteur privé, 35 heures dans le secteur public.

- Coût des heures supplémentaires (jours normaux de travail, jours de repos ou fériés):Variable selon les secteurs et les conventions collectives qui leur sont appliquées.

- Nombre de jours de repos hebdomadaire : un dans le privé, deux dans le public.

- Nombre de jours fériés payés : 9.

- Durée des congés annuels payés : 26 jours selon le code du travail congolais.Variable selon les secteurs et les conventions collectives qui leur sont appliquées

- Durée des congés maladie payés : Variable selon les secteurs et les conventions collectives qui leur sont appliquées

- Durée des congés payés de maternité : Quinze semaines

- Salaire minimum : Variable selon les secteurs et les conventions collectives qui leur sont appliquées.
Salaire mensuel minimal, privé = 54 400 FCFA, public = 110 825 FCFA

- Durée de la période d’essai : Variable selon le secteur d’activité, déterminée par les conventions collectives du secteur privé. Le code du travail congolais prévoit une durée maximum de 6 mois.

- Durée de préavis en cas de rupture de contrat et indemnités : Variable selon les secteurs et les conventions collectives qui leur sont appliquées

- Age légal de départ à la retraite : entre 57 et 65 ans selon le corps de métier.

Code du travail du Congo

Cotisations sociales :

L’inscription à la Caisse nationale de Sécurité Sociale est obligatoire. Les charges sociales s’ajoutent au salaire brut, pour environ 25 %.

Cotisations sociales (en % du salaire)

Part Patronale
- allocations familiales:10,03%
- accident du travail:2,25%
- pension vieillesse invalidité décès : 8%
- société de promotion et de gestion immobilière:2%
- office national de la main d’oeuvre:0,50%

Part salariale
- pension vieillesse invalidité décès : 4%

Plus d’informations sur le régime congolais de sécurité sociale ici

Législation fiscale

- Période de l’année fiscale : Mars

- Date et lieu de dépôt des déclarations de revenus : 31 mars. Dépôt au centre de perception du lieu du domicile

- modalités de paiement des impôts pour un salarié : Prélèvement direct par l’employeur pour les salariés

- Barème de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et morales :

Montant imposable : déduire 20% du salaire de base et les cotisations sociales.

Parts : célibataire : 1 part ; marié : 2 parts ; célibataire 1 enfant : 2 parts. Pour les couples ½ part à ajouter par enfant.

Base minimum imposable : 265000 FCFA

Tranches de

- 0 à 200000 Fcfa : 1%
- 200 000 à 800 000:15%
- 800 000 à 2 500 000:30%
- 2 500 000 à 8 000 000:45%
- plus de 8 000 000:50 %

Prélèvement à la source par l’employeur

- Taux d’imposition des plus-values : Non établi

- Taux d’imposition des revenus financiers pour les personnes physiques et les entreprises : Même barème que l’impôt sur le revenu

- Lieu ou n° de téléphone du ou des centre(s) d’informations fiscales et adresse d’un éventuel site Internet de l’administration fiscale ou du Ministère local des Finances

Direction générale des Impôts - Centre Ville Brazzaville BP 180 téléphone : (242) 81 17 18

Marché de l’emploi

Organismes à contacter

ONEMO - Office national de l’Emploi et de la Main d’œuvre
- BP 2006 Brazzaville
- Tél : (242) 81.24.22
- Fax : (242) 81.02.19
- Email : onemo yahoo.fr

UNICONGO (association patronale du Congo qui regroupe la plupart des entreprises importantes, souvent à capitaux étrangers et notamment français)
- BP 42 Brazzaville
- Tél : (242) 81.47.66 ou 68
- Fax : (242) 81.47.66
- Email : j-jsamba unicongo.net

MISSION ECONOMIQUE (voir rubrique )

- Langue officielle : français.

- Secteurs à fort potentiel

Les secteurs pétroliers et des services sont privilégiés. De nombreuses entreprises à capitaux français ou appartenant à des français résidant au Congo font appel à un encadrement français. La situation est donc assez ouverte dans de nombreuses professions à condition d’accepter quelques contraintes. Il n’est pourtant pas recommandé d’arriver au Congo comme salarié sans avoir un contrat dûment enregistré par l’Office Nationale de la main d’œuvre (ONEMO) quand il s’agit d’une entreprise de droit congolais.

Le secteur forestier peut également offrir des possibilités.

- Salaires : Grille des salaires très ouverte selon les secteurs et la technicité. De plusieurs milliers d’euros pour un cadre maison du secteur pétrolier à moins de 150.000 FCFA pour un collaborateur dans certains secteurs des services.

Création d’entreprises

- Aspects juridiques et financiers des investissements étrangers

- Les règles de l’OHADA (Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires) sont appliquées depuis février 2001.

Dernière modification : 02/02/2016

Haut de page