Vanessa Metou veut "semer les graines de l’espoir" avec l’ONG Lona

Dans un pays où plus de la moitié de la population a moins de 18 ans, Vanessa METOU souhaite valoriser le potentiel de la jeunesse congolaise et lui redonner espoir en son pays. Juriste en droit pénal international, Vanessa METOU milite pour les droits des jeunes de son pays.

JPEG Sept années à œuvrer pour la promotion des droits des jeunes

Jeune et dynamique, Vanessa Metou n’en est pas à son premier engagement envers la jeunesse. Elle a débuté son activisme à l’âge de 10 ans, au sein du comité local des enfants démocrates, où elle s’est employée à promouvoir les droits de l’enfant. Par la suite, elle a progressivement rejoint diverses ONG et organisations dirigées par des jeunes, avant de rejoindre le Conseil national de la Jeunesse et l’Union panafricaine de la Jeunesse en 2014.

Titulaire d’une maîtrise en droit pénal international, Vanessa Metou a été bénévole à l’université internationale de Brazzaville, une université privée où elle encadrera des jeunes étudiants en droit. Puis elle a occupé le poste de secrétaire du Conseil national de la Jeunesse en charge des affaires juridiques, où elle s’est engagée à défendre les droits de la jeunesse congolaise.

En 2016, elle rejoint le programme YALI (Young African Leaders Initiative) visant à forger un réseau actif de jeunes leaders africains, en leur offrant une formation de six semaines dans des universités américaines. A l’issue de ce programme, Vanessa Metou affirme clairement son leadership en participant à des activités auprès de jeunes filles et de filles inactives de sa communauté. Le poste de Présidente en exercice de l’Association YALI Congo ne lui suffit pas et la jeune femme voit plus grand : la création de sa propre ONG.

LONA, Inspire a generation

Vanessa Metou veut redonner l’espoir à la jeunesse congolaise de se mobiliser pour assurer le devenir de son pays. Du lingala Lona qui signifie « semer/planter », l’ONG LONA voit le jour en 2017, avec pour objectif premier de promouvoir le bien-être et l’épanouissement de la jeunesse. Cadre pour le développement et le transfert de connaissances au bénéfice des jeunes, l’ONG agit dans plusieurs domaines, dont trois prioritaires : l’éducation (notamment des enfants autochtones), le leadership (essentiellement féminin) et l’entrepreneuriat.

Outre ces domaines clés, l’ONG organise des actions de sensibilisation dans les domaines de la santé, de la paix, de la justice et des droits de l’Homme.

Si l’ONG, gérée par sept femmes, se compose pour le moment uniquement de bénévoles, elle a pour but de se structurer, afin d’obtenir des financements et pouvoir évoluer dans ses actions et devenir un véritable repère pour l’entreprenariat.

Récemment nommée au Conseil consultatif des Jeunes de l’Union africaine pour un mandat de deux ans (jusqu’en 2021), Vanessa METOU organise des plaidoyers sur tout le continent africain auprès des décideurs politiques sur le thème des « 4 E » : entrepreneuriat, éducation, engagement et emploi. Son propre engagement envers la jeunesse panafricaine lui a valu d’être classée parmi les 100 jeunes les plus influents du continent.

Par ailleurs, la sélection et la participation prochaine de Vanessa METOU au Programme d’Invitation des Personnalités d’Avenir 2020, séjour d’étude et de rencontres pour les jeunes personnalités étrangères identifiées comme des leaders d’opinion dans leur propre pays, organisé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (CAPS), constitue un nouveau témoignage de reconnaissance de son engagement en faveur de la jeunesse congolaise et de l’avenir de son pays.

Dernière modification : 19/12/2019

Haut de page